Tribune - Logement : Engager un effort collectif pour tous

Premier poste de dépense des ménages, garant de la dignité, de la sécurité et du confort, le logement est un droit pour chacun. La Métropole qui pilote cette politique a la responsabilité de fixer des objectifs de production, d’amélioration des logements et de réduction de leur vacance. Elle le fait via le Programme Local de l’Habitat en lien avec les communes. Cet outil doit permettre de garantir les équilibres sociaux et territoriaux de notre métropole en proposant des logements accessibles pour tous, tout en combattant le phénomène de ghetto.

L’enjeu est bien de veiller à respecter le cadre de vie, la dimension humaine de nos villes et villages tout en répondant aux besoins des jeunes, des familles, des personnes âgées qui recherchent un logement adapté et accessible. Nous définissons aussi la politique d’attribution de logements sociaux. Grâce aux accueils labellisés, les demandes seront traitées équitablement sur le territoire et le demandeur aura une vision transparente du suivi de son dossier. Bien vivre, c’est profiter d’un logement attractif qui tienne compte des nouvelles attentes, de l’accessibilité et de la proximité de services. Si nous avons des impératifs quantitatifs, nous agissons sur la qualité du logement. Ainsi réhabiliter et rénover est essentiel tant du point de vue environnemental, social que du point de vue économique, pour le carnet de commande des entreprises du bâtiment."MurMur2" aide par exemple les propriétaires pour l’isolation et la rénovation thermique de leur logement, en lien avec l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat et les communes. Notre volonté en la matière est d’agir pour tous : les classes moyennes comme les plus précaires. Dans un contexte de hausse des coûts de l’énergie, un logement mal isolé est une charge lourde. Nous avons sur ces sujets un cap et des objectifs ambitieux. Nous comprenons les doutes et craintes exprimés mais nous devons agir pour garder de la vie dans nos communes et permettre à chacun d’avoir un toit. Nous devrons aussi travailler plus et mieux sur l’hébergement d’urgence pour répondre aux accidents de la vie. Il faut pour cela sortir des caricatures et engager un effort collectif qui, pour être juste et équilibré, doit être partagé par toutes les communes.L’enjeu est bien de veiller à respecter le cadre de vie, la dimension humaine de nos villes et villages tout en répondant aux besoins des jeunes, des familles, des personnes âgées qui recherchent un logement adapté et accessible. Nous définissons aussi la politique d’attribution de logements sociaux. Grâce aux accueils labellisés, les demandes seront traitées équitablement sur le territoire et le demandeur aura une vision transparente du suivi de son dossier. Bien vivre, c’est profiter d’un logement attractif qui tienne compte des nouvelles attentes, de l’accessibilité et de la proximité de services. Si nous avons des impératifs quantitatifs, nous agissons sur la qualité du logement. Ainsi réhabiliter et rénover est essentiel tant du point de vue environnemental, social que du point de vue économique, pour le carnet de commande des entreprises du bâtiment."MurMur2" aide par exemple les propriétaires pour l’isolation et la rénovation thermique de leur logement, en lien avec l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat et les communes. Notre volonté en la matière est d’agir pour tous : les classes moyennes comme les plus précaires. Dans un contexte de hausse des coûts de l’énergie, un logement mal isolé est une charge lourde. Nous avons sur ces sujets un cap et des objectifs ambitieux. Nous comprenons les doutes et craintes exprimés mais nous devons agir pour garder de la vie dans nos communes et permettre à chacun d’avoir un toit. Nous devrons aussi travailler plus et mieux sur l’hébergement d’urgence pour répondre aux accidents de la vie. Il faut pour cela sortir des caricatures et engager un effort collectif qui, pour être juste et équilibré, doit être partagé par toutes les communes.

Écrire commentaire

Commentaires: 0